La Vie Charentaise 15 octobre 2021 a 09h00 | Par Alexandre Veschini

Avec #agridemain, l'agriculture soigne sa communication en Charente

AgridemainTour, le « Tour de France des Territoires » a fait une étape en Charente. Au programme, la Noyeraie des Borderies à Louzac-Saint-André et le vignoble d'Anne-Marie Vaudon, à Echallat. Et entre deux visites, la Ribaudière à Bourg-Charente pour une valorisation des produits.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
« J'en ai marre d'entendre que je pollue ! Nous faisons attention à la consommation d'eau. On ne relâche rien dans la nature, on réduit les intrants et on recycle les résidus du pressoir », note Anne-Marie Vaudon.
« J'en ai marre d'entendre que je pollue ! Nous faisons attention à la consommation d'eau. On ne relâche rien dans la nature, on réduit les intrants et on recycle les résidus du pressoir », note Anne-Marie Vaudon. - © A.V.

La tournée a débuté par la récolte des noix et la visite de la noyeraie des Borderies à Louzac-Saint-André. Cécile Vidal a présenté ses choix techniques. Elle est notamment revenue sur le soin apporté à la récolte et à la manipulation des noix, mais aussi à sa conversion en bio.De la ferme à la verrineLa visite a été suivie d'une table d'hôtes en présence des producteurs et des acteurs régionaux sur le thème de la transition écologique en oeuvre en agriculture. C'est le restaurant La Ribaudière qui a accueilli les débats et préparé un écrin pour les produits locaux préparés par les chefs Thierry et Julien Verrat, de la noix au cognac. « La première chose, c'est de mettre en valeur ce qu'on fait dans nos exploitations. Il faut en prendre conscience et le partager avec le public », insiste le président de la chambre d'agriculture de Charente, Christian Daniau.

Retrouvez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du vendredi 15 octobre 2021, disponible en kiosque et sur abonnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,