La Vie Charentaise 21 avril 2016 à 08h00 | Par Kevin Maudet

Bâtiment + photovoltaïque : l’addition de savoir-faire locaux

L’un construit des bâtiments agricoles, l’autre pose des panneaux photovoltaïques. Gérard Gillibert et Didier Simonnet, deux artisans charentais, ont décidé de devenir partenaires en proposant des constructions équipées pour produire de l’électricité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Didier Simonnet et Gérard Gillibert.
De gauche à droite : Didier Simonnet et Gérard Gillibert. - © Kevin Maudet


En temps normal, ils ne font que se croiser. Gérard Gillibert dirige une entreprise familiale, spécialisée dans la fabrication et le montage de structures métalliques sur la commune de Saint-Amant-de-Bonnieure. Didier Simonnet, du côté de Jarnac, est co-directeur d’Ideal’Energie. Cette entreprise orientée sur les énergies est aussi prestataire de la pose de panneaux photovoltaïques. « Nous nous sommes rencontrés par le biais d’un contact client. Une relation de sympathie s’est rapidement installée entre nous, et depuis, nous nous fréquentons régulièrement » explique Gérard Gillibert en introduction de leur projet de partenariat. « Souvent les clients demandent des recommandations pour la réalisation de chantiers, et le nom de Gérard m’a plus d’une fois traversé l’esprit », ajoute Didier Simonnet. Pourquoi ne pas travailler ensemble ? C’est la question que se sont posée ces deux patrons, en accord avant tout sur les valeurs. « Nous ne courons pas après le chiffre d’affaires. Ce que l’on souhaite, c’est fournir une prestation complète à une clientèle de proximité, via une relation qui s’inscrit dans le temps » indique Gérard Gillibert, quand Didier Simonnet, lui, acquiesce. Pas de contrat signé, mais une idée simple, celle d’associer leurs compétences pour « une intelligence commune qui saura satisfaire les clients ».
En pratique, cette initiative pourrait éviter de mauvaises surprises. Gérard Gillibert le sait par expérience : « Il arrive que des chantiers de bâtiments industriels ou agricoles d’abord pensés pour la pose de panneaux photovoltaïques n’aboutissent pas. Surtout pour des défauts de raccordements ».
En collaborant ensemble - avec des plans et des calculs mis en commun -, chaque étape de réalisation peut être travaillée en amont. « Le but, c’est d’arriver tous les deux sur un chantier et d’avoir le nécessaire pour répondre pertinemment à la demande du client, en plus d’avoir fait toutes les démarches administratives » explique Didier Simonnet.
Eviter les devis qui se chevauchent, gagner du temps, partager connaissances et confiance : les deux entrepreneurs ne veulent plus se croiser, mais travailler ensemble pour une offre privilégiant la qualité, « qui se propage souvent de bouche-à-oreille ».

Lisez la suite de cet article dans la Vie Charentaise du 22 avril 2016 (page 12)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,