La Vie Charentaise 18 février 2020 à 17h00 | Par Fabienne Lebon

L’AGPB n’a pas dit son dernier mot sur les zones de non-traitement

Si Philippe Heusele, secrétaire général de l’AGPB est venu en Charente le 6 février, dans le cadre d’une tournée régionale, pour parler projet stratégique du syndicat, l’actualité agricole autour des zones de non-traitement et des chartes riveraines a vite repris ses droits.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A droite, Philippe Heusele, secrétaire général de l’AGPB, aux côtés d’Antoine Chartier, président de la section Grandes cultures de la FNSEA de Nouvelle-Aquitaine.
A droite, Philippe Heusele, secrétaire général de l’AGPB, aux côtés d’Antoine Chartier, président de la section Grandes cultures de la FNSEA de Nouvelle-Aquitaine. - © F.L.

L’AGPB (Association générale des producteurs de blé) a entamé une tournée générale des régions de France pour présenter son projet stratégique pour 2020. « Les grandes lignes de ce projet, qui intègre un volet RSE (Responsabilité sociale des entreprises) et une certification HVE, ont été dévoilées en avant-première lors de notre congrès national de Compiègne en 2019, souligne Philippe Heusele, secrétaire général de l’AGPB, qui a remplacé au pied levé le président Eric Thirouin, initialement prévu, et il s’agit maintenant pour nous de le décliner dans les régions, en échangeant notamment avec les représentants des organismes stockeurs ».
A Angoulême le 6 février, ils étaient une vingtaine à avoir répondu présent.

Retrouvez l'article complet dans La Vie Charentaise de ce vendredi 14 février 2020, disponible en kiosques et sur abonnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,