La Vie Charentaise 16 avril 2020 à 14h00 | Par Alexandre Veschini

La Charente souffre peu de la pénurie de main-d’œuvre

Même si les mesures de distanciation sociales peuvent compliquer l’organisation des entreprises agricoles, le département de la Charente est relativement épargné par le manque de main-d’œuvre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Anaya Katlego on Unsplash

Même s’il est compliqué de généraliser à chaque exploitation, la topologie agricole charentaise lui permet de moins souffrir des mesures de distanciation ou de retraits dans son activité. « En ce moment, les difficultés d’embauches concernent surtout le maraîchage », note Sandrine Boinot, chargée de mission emploi et formation agricole de l’Anefa. Sur le recrutement par les entreprises agricoles, « on est sur une période d’activité assez classique une fois que les nouvelles modalités ont été mises en place. En Charente, nous sommes plutôt dans une période creuse, la viticulture occupe 95 % de notre activité. Le plus gros vivier de recrutement se fait sur les périodes de mai et juin ». Avec un déconfinement progressif espéré à partir du 11 mai, ça laisse un peu d’espoir pour une sortie plus facile. « On a la crainte d’avoir un peu d’avance en raison de la météo. Et ça reste une situation sans précédent », note Sandrine Boinot.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui