La Vie Charentaise 11 mars 2021 a 16h00 | Par Marie Le Lagadec

La FNSEA 16 et les JA restent vigilants

La future Pac, les revenus des agriculteurs, les prix de revient sont les sujets sous tension qui ont amené une délégation de la FNSEA 16/JA 16 à rencontrer Magali Debatte, la préfète, pour faire remonter les revendications jusqu’au sommet de l’Etat.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Valentin Gasseling (JA 16), Michaël Leservoisier, Jean-Bernard Sallat, président de la FNSEA 16, et Patrick Viroulaud se sont entretenus avec la préfète de la Charente.
Valentin Gasseling (JA 16), Michaël Leservoisier, Jean-Bernard Sallat, président de la FNSEA 16, et Patrick Viroulaud se sont entretenus avec la préfète de la Charente. - © M.L.L.

Déjà sollicitée par le passé, la préfète de la Charente, Magali Debatte, a reçu ce mardi une délégation d’agriculteurs de la FNSEA et des JA 16. Au programme de l’entrevue, figuraient plusieurs sujets qui tiennent à cœur la filière agricole : les négociations commerciales, l’application de la loi EGAlim, le plan de relance en agriculture et la réforme de la PAC.
« Nous avons constaté une nouvelle fois un affrontement, en février, entre les distributeurs GMS et les producteurs. Aujourd’hui, les agriculteurs ressentent un vrai ras-le-bol. En Charente, nous souhaiterions nouer des contacts avec la grande distribution pour essayer d’avancer, constate Jean-Bernard Sallat, président de la FNSEA 16, dénonçant un rapport de force inégal. Les GMS font ce qu’il faut lorsqu’on touche à leur image mais la réalité est autre. 2020 a été une année compliquée pour tout le monde, mais la grande distribution s’en est plutôt bien sortie, Carrefour a d’ailleurs fait 1 Mrd d’euros de chiffre d’affaires. Toutefois, les négociations commerciales ont abouti à une baisse des prix de 2 à 4 %, avec l’idée qu’à la fin, ceux-ci n’augmentent pas. » Un affront que ne supportent plus les agriculteurs, qui argumentent que le prix de la viande, lui, n’a pas augmenté depuis 2 ans.

Retrouvez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du vendredi 5 mars 2021, disponible en kiosque et sur abonnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous