La Vie Charentaise 02 octobre 2020 à 10h00 | Par Alexandre Veschini

Toastage : une solution pour valoriser ses protéagineux

Peu utilisé en Charente, un toaster permet de valoriser ses céréales tout en améliorant la ration des animaux, en élevage ruminant et monogastrique. Démonstration à Sauvagnac, le 29 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un toaster traite six tonnes de graines à l’heure. Les éleveurs doivent se rassembler pour que l’opération soit intéressante économiquement.
Un toaster traite six tonnes de graines à l’heure. Les éleveurs doivent se rassembler pour que l’opération soit intéressante économiquement. - © Alexandre Veschini

Le principe du toastage est simple : la graine entre par un côté de l’appareil ; elle glisse sur un tapis roulant où l’air est chauffé à 280 °C avant de tomber dans une chambre de torréfaction. Il faut toutefois veiller ensuite à son bon refroidissement pour éviter que la graine ne caramélise. L’intérêt pour les éleveurs est d’améliorer le rendement des protéagineux, qui sont souvent difficiles à assimiler par les bêtes. « Quand on donne des céréales à un cochon, la perte de rendement est d’environ 40 %. Elle descend à 10 % si elle est toastée. Pour du soja, on passe de 80 % à 20 % », explique Thibault Olivier, de Prothéa Thermic.

 

Retrouvez l'article complet dans La Vie Charentaise de ce vendredi 5 octobre 2020, disponible en kiosques et sur abonnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,