La Vie Charentaise 12 novembre 2020 à 17h00 | Par Alexandre Veschini

Une autre façon de gérer le bilan carbone d’une exploitation

La démarche Beef Carbon doit permettre aux éleveurs bovins viande de réaliser un diagnostic de leur exploitation en matière de performance carbone, d’efficacité énergétique, de qualité de l’eau et de l’air. À Esse, la ferme de Gorce dénote avec une volonté d’efficience, prise en compte dès l’installation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pierre-Antoine Raimbourg a misé sur une race rustique pour un élevage au maximum en herbe.
Pierre-Antoine Raimbourg a misé sur une race rustique pour un élevage au maximum en herbe. - © Alexandre Veschini

Parmi les éleveurs ayant intégré la démarche Beef Carbone, Pierre-Antoine Raimbourg, de la ferme de Gorce dénote. D’une part, il est le seul éleveur bio suivi par la Chambre d’Agriculture de Charente parmi les 15 dossiers en cours. D’autre part, l’éleveur d’Esse, ingénieur agronome de formation, s’est déjà taillé une réputation pour son travail en matière d’agroécologie. Le diagnostic révèle que son bilan carbone est déjà largement positif avec une émission de 336 tonnes et une captation de 422 tonnes en 2019. Mais aussi qu’il dispose encore de marges de progression en la matière.
Son exploitation : « 150 hectares de prairies d’un seul tenant. 80 vaches 100 % bio, 100 % en plein air, 26 kilomètres de haies, 1 500 arbres, essentiellement des chênes », synthétise Pierre-Antoine Raimbourg. Avec sa compagne, il a repris le domaine de Gorce d’Étienne Mareschal qui était déjà en bio. « Une exploitation classique, avec du broutard, du vêlage de printemps et de la vente en automne ». Un terrain favorable dont il tombe amoureux.

Ici, plus de Limousines, mais des Hereford. Installé en 2016, il a renouvelé le cheptel progressivement pour ne conserver que 80 Hereford, une vache rustique qui se satisfait pleinement d’herbe, d’un peu de fourrage et d’enrubannage. Gros avantage sur le plan carbone : pas besoin de finir avec des céréales.

Retrouvez l'article complet dans La Vie Charentaise de ce vendredi 13 novembre 2020, disponible en kiosques et sur abonnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui