La Vie Charentaise 13 octobre 2016 à 08h00 | Par Alexandre Merlingeas

Vendanges : les petits volumes se confirment

Alors que les vendanges approchent de la fin, les faibles volumes se confirment en Charente. La qualité semble davantage au rendez-vous.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une petite récolte en Charente pour 2016
Une petite récolte en Charente pour 2016 - © Alexandre Merlingeas

Les conditions de vendanges très bonnes de cette année, qui se répètent lors de ces dernières campagnes, ne vont malheureusement pas gommer les effets négatifs des multiples aléas climatiques de 2016. Même si les vendanges se poursuivent, elles commencent à livrer quelques-uns de leurs fruits amers, surtout en termes de rendement car la qualité paraît davantage de la partie.

Lors du contrôle maturation du Bnic datant du 3 octobre, 11 parcelles sur 55 ont été récoltées (360 hectares) sur le réseau maturation avec un rendement moyen à 91 hl/ha à 9,6 % volume et une hétérogénéité très forte.

Christophe Veral, le patron de la viticulture au Bnic, qui exploite des vignes sur Sainte-Sévère et Sigogne, confirme ces faibles volumes, très aléatoires selon le gel ou l’intensité de la grêle, même dans des secteurs habituellement à gros rendements. « On ne sera pas au quota, c’est sûr. J’espère qu’avec la réserve climatique on y arrivera mais elle est souvent détenue par des viticulteurs qui n’ont pas forcément eu de la grêle ou du gel. Quelques viticulteurs risquent vraiment d’être en difficulté ». La qualité, elle, est au rendez-vous : « au niveau acidité et azote des môuts, cela se passe mieux que prévu, dit-il. La fermentation est bonne et les premières micro-disillations donnent des résultats très intéressants. La qualité est là, surtout pour ceux qui ont commencé les vendanges tôt comme le conseillaient le Bnic et le négoce ».

Au cognac Frapin dont le vignoble de 240 hectares se répartit entre Juillac-le-Coq, Lignières-Sonneville et Segonzac, les vendanges ont commencé le mardi 27 septembre et devraient s’achever en début de semaine prochaine. « C’est une année décevante en volume, surtout par rapport à ce que l’on pouvait voir du raisin. Elle est positive sur le plan qualitatif avec une bonne maturité », selon Fabrice Piveteau, le maître de chais, qui annonce une moyenne de 9,5 hl/AP sur les vignes non grêlées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui