La Vie Charentaise 26 décembre 2019 à 14h00 | Par A.V.

Charte de bon voisinage : l’écriture se poursuit en Charente

Alors que les trois syndicats viticoles rejettent la charte de bon voisinage élaborée en Charente-Maritime, la concertation et la rédaction se poursuivent en Charente.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les syndicats viticoles trouvent la charte de bon voisinage de Charente-Maritime insuffisante.
Les syndicats viticoles trouvent la charte de bon voisinage de Charente-Maritime insuffisante. - © A.V. - Photo d'archives.

« La charte de bon voisinage doit représenter toutes les agricultures, conventionnelles comme bio, et de toutes les filières », synthétise le président de la Chambre d’agriculture de la Charente Christian Daniau. Mises en place par la loi Egalim, ces chartes de bon voisinage doivent permettre de mieux faire cohabiter agriculteurs et riverains, notamment autour de la problématique de l’usage des produits phytosanitaires. Le texte proposé par les voisins de Charente-Maritime a passablement irrité les représentants des syndicats de viticulteurs de cognac, pineau des Charentes et IGP vins charentais qui regrettent « un texte en dessous de nos attentes en viticulture. Il est très loin de répondre au sujet capital du développement durable », indique Christophe Véral, président de l’Union Générale des Viticulteurs pour l’AOC Cognac.

 

Retrouvez l'article complet dans La Vie Charentaise de ce jeudi 26 décembre 2019.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui