La Vie Charentaise 11 janvier 2021 a 09h00 | Par Alexandre Veschini

Nathalie Chevalerias : « Le machinisme agricole fait face à la crise sanitaire »

Le machinisme agricole a bien résisté à une année 2020 compliquée en raison de la crise sanitaire et surtout du premier confinement de mars à mai. Pour les espaces verts, c’est plus difficile, selon le Syndicat national des entreprises de service et de distribution du machinisme agricole, d’espaces verts et des métiers spécialisés (SEDIMA).

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pour Nathalie Chevalerias, présidente du SEDIMA de Nouvelle-Aquitaine, les concessionnaires ont fait une année souvent conforme aux attentes. Mais la situation reste fragile.
Pour Nathalie Chevalerias, présidente du SEDIMA de Nouvelle-Aquitaine, les concessionnaires ont fait une année souvent conforme aux attentes. Mais la situation reste fragile. - © Alexandre Veschini

Quel bilan tirez-vous de l’année écoulée sur le marché du machinisme agricole régional ?
Nathalie Chevalerias : Globalement, le machinisme agricole s’en sort plutôt bien. Contrairement à d’autres activités, il n’a pas été mis en péril. Nous avons pu continuer à travailler, notre secteur étant considéré comme nécessaire à la production alimentaire.
L’organisation ne s’est pas faite sans mal, avec les risques sanitaires. Il a fallu rester vigilant sur la santé physique et mentale des équipes et veiller également à la santé économique de nos entreprises.
Le premier confinement a été compliqué. Nous avons pu maintenir nos actifs opérationnels sur le terrain.
Les commerciaux ont pu bénéficier du télétravail, mais c’est difficile d’être efficace à distance, quand les essais de matériels ne sont pas possibles.

Retrouvez l'article complet dans La Vie Charentaise de ce vendredi 8 janvier 2021, disponible en kiosques et sur abonnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous