La Vie Charentaise 10 juillet 2021 a 14h00 | Par Alexandre Veschini

Conserver et améliorer la biodiversité dans les vignes

Une quarantaine de professionnels se sont retrouvés au rallye viticole organisé par laChambre d’agriculture de Charente-Maritime et le réseau de Fermes Dephy Ecophyto. L’objectif était de présenter aux exploitations viticoles des alternatives et des financements pour utiliser moins de phytosanitaires en s’appuyant sur la biodiversité.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
« La vigne est un agrosystème dans laquelle on va abriter une biodiversité », résume en préambule Lætitia Caillaud conseillère en viticulture.
« La vigne est un agrosystème dans laquelle on va abriter une biodiversité », résume en préambule Lætitia Caillaud conseillère en viticulture. - © Alexandre Veschini

La Chambre d'agriculture de Charente-Maritime a organisé, dans le cadre du réseau de Fermes Dephy Ecophyto, un rallye viticole sur la ferme de Patrick Drouet, viticulteur à Salles d’Angles. Trois ateliers étaient au programme de ce rallye : "arbre et viticulture : une association gagnante" ; "Abeilles en paysage viticole : quelles pratiques pour bien cohabiter ?" et "Chauves-souris auxiliaires pour le biocontrôle au vignoble"
« La vigne est un agrosystème dans laquelle on va abriter une biodiversité. Et vous, viticulteurs, avec vos pratiques, vous allez pouvoir la conserver, l'améliorer, la conserver et la faire vivre », résume en préambule. Lætitia Caillaud conseillère en viticulture, ingénieure Réseau Dephy Ecophyto.
Le Réseau Dephy Ecophyto vise à la réduction de l'utilisation de phytosanitaire dans les vignes. «L'objectif est une réduction de 56 %», précise Lætitia Caillaud. L'enjeu est visible sur l'exploitation de Patrick Drouet, située sur la vallée du Née et sur une zone de captage, à cheval sur la Charente et la Charente-Maritime. « On a fait venir un apiculteur qui a posé des ruches au bout des vignes. On a remplacé les céréales par des jachères fleuries et des luzernes. Nous avons planté des haies sur Germignac pour séparer le village des zones de vignes. nous avons récupéré toutes les eaux de plus. Et maintenant nous sommes en cours pour la certification HVE Cognac », détaille Patrick Drouet. Il a réduit sa consommation de phytosanitaire de 30 %.

Retrouvez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du vendredi 9 juillet 2021, disponible en kiosque et sur abonnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous